Desde 1978, un referente en el atletismo internacional ¡Conoce todas las ediciones!

L'Auteur: Miquel Pucurull

Né le 3 Décembre 1938, Miquel Pucurull i Fontova répond au profil de ce que tous les gens comprennent comme coureur populaire. Le grand-père, comme le connaissent dans ce monde, est entré en contact avec les courses de fonds en 1979 grâce à un article écrit par Ramon Oliu, le fondateur du Marató de Catalunya, qui avait donné des conseils pour les personnes sédentaires qui voulaient commencer à courir. Il avait 41 ans, du surpoids, et il avait cessé de jouer au basket depuis 12 ans, son premier sport. Quelques mois après avoir commencé à s'entraîner, en Mars 1980, il a osé courir un marathon dans la troisième édition du Marató de Catalunya, dont la première a eu lieu dans les rues de Barcelone.


Depuis ce jour-là, il a couru 43 marathons et il en a complète 41. Il a fait le Zurich Marató de Barcelona 28 fois, d'abord en 1980 et la dernière fois en 2010. Son meilleur record en marathon est de 3h14 (Donostia'89), mais il a également un record de 1h25 en demi-marathon (Sitges'90) et il se sent très fière de son 4'54'' en 1.500 mètres en athlétisme (Saragossa'86). Dans le Marató de Barcelona, sa meilleure marque (3h21) a été faite le 18 Mars 1990, le même jour que sa fille, Elisenda, qui était une athlète élite du marathon, a remporté la course féminine.

Miquel Pucurull a également été l'un des initiateurs de la plate-forme Marató de Barcelona, qui a été créé lors que la course a été interrompue en 2005, et depuis son retour en 2006 il forme part de son Comité de Promotion et de son Sénat.

Dècharger
Ramón Oliu

Ramon Oliu (Cantonigros 1923 – Hamilton 2005) a été l’une des figures les plus importantes de l’athlétisme catalan. Introducteur et promoteur du versant populaire, il faut lui considérer comme le promoteur des courses à pied en Catalogne et en Espagne entière.

Licencié en chimie par l’Université de Barcelone, il est allé quand il été jeune aux États-Unis pour travailler, où il a acquis des connaissances scientifiques de très haut niveau : Master en Ingénierie de Pétroles et Master d’Ingénierie Chimique, entre d’autres choses. Au début des années ‘70, à l’âge de 48, il est arrivé à la conclusion de ce qu’il avait besoin de réaliser une activité physique. Il a commencé à le faire autour de sa maison et peu à peu il est devenu un coureur vétéran de longue distance, en coïncidant avec le boom par le running qui se produisait aux États-Unis, son pays d’accueil.

Il a été séduit par le marathon après avoir participé dans celui-là de New York en 1976 et, en tournant à Barcelone l’année suivante pour des motifs de travail, il a voulu étendre la modalité de courir par le plaisir de courir. Il avait l’habitude de courir autour le Palais de Pedralbes de la Diagonale de Barcelone dans une époque dans laquelle les coureurs qui pratiquaient l’athlétisme le faisaient seulement à l’intérieur des stades.

Il est allé à la Fédération pour savoir dans quelle époque se célébrait le marathon populaire de Barcelone. Après lui avoir répondu qu'aucune n'était faite, ni à Barcelone ni dans aucun endroit (il y avait seulement le marathon du Championnat Espagnol pour fédérés, qui se célébrait chaque année), il a décidé qu’il organiserait un marathon un jour non très lointain. Il a contacté des athlètes qui couraient par les peu de pistes qu’il y avait en ce moment et aussi avec les dirigeants sportifs qui restaient étonnés par sa proposition de réaliser des courses à pied par les rues. De cette manière, en 1977, il a fondé la Commission Marathon Catalogne, qu’avec l’aide de Raimon Vancells, Jordi Mensa, Francesc Mates et le docteur Père Pujol, a diffusé par toute la Catalogne les avantages de courir de manière populaire.

Par ses relations avec les organisateurs du Marathon de New York, il a fait qu’une équipe de la Catalogne, composé parDomingo Catalan, Josep Molins, Fernando Francisco, José Pro et Jordi Jorba, fût invité à participer dans le mythique marathon de New York de l’année 1977, où, contre tout pronostic, ils ont fini en troisième position.

À l’année suivante, 1978, il a organisé le premier marathon de l’Espagne, à Palafrugell avec 185 athlètes. Et après deux années consécutives dans le Baix Empordà – dans Barcelone ce n'était pas possible par manque des permissions – il a organisé le premier marathon de Barcelone en 1980.

Doté des qualités exceptionnelles comme organisateur, Ramón Oliu a réalisé un travail titanesque pour développer l’athlétisme populaire en Catalogne : depuis la création des premiers marathons, jusqu’aux courses de longue distance, en passant pour des conférences, des bavardages, des articles et la publication d’un livre en 1979, ré édité en 1999 « L’essence de courir », qui a été et continue d’être,une référence pour tous les athlètes de fond.

Il était membre de l’Académie des Sciences de New York, écrivain, journaliste, conférencier et pionnier du fait de courir à pied, Ramón Oliu, paradigme de la simplicité personnelle se considérait « un coureur populaire ». Quand il a finalisé son travail professionnel en Catalogne en 1984, il est revenu aux États-Unis. 10 ans après, quatre après de sa retraite, il a été diagnostiqué la maladie de l’Alzheimer, qui a été la cause de sa mort le 3 avril 2005, à l’âge de 82 ans.

Photos courtoisie Magazine Marathon